Dégusté sur place, ce superbe Bordeaux Supérieur 2005, corsé, qui sent la fraise et l’humus, velouté, parfumé, de belle matière, de robe noire profonde, un vin ample, aux tanins présents, avec une belle structure. Beau 2004, médaille de Bronze à Paris, coloré, très classique, ferme, très bien équilibré, un vin tout en bouche, tout en nuances aromatiques, au nez dominé par le cuir et les framboises, un vin tout en élégance, d’excellente garde. Le 2003, médaille d’Argent à Bruxelles, est de belle robe grenat intense, concentré, gras et parfumé, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, mûre) et d’humus, corsé, aux tanins soyeux et riches à la fois, un vin de très bonne évolution. Excellent 2002, médaille de Bronze à Mâcon, riche et généreux, avec des nuances de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, de charpente solide et fine à la fois, de bonne garde. La cuvée Marguerite de Sénailhac 2004 (du nom de la petite-fille de Jacques de Sénailhac), provenant des meilleurs terroirs de la propriété, est remarquable, un vin dense, parfumé, bien classique, corsé, au nez intense de petits fruits rouges cuits, avec des tanins riches et veloutés à la fois, tout en charpente. Le 2003, avec ces arômes d’épices et de griotte, est charnu, coloré, savoureux en bouche, bien concentré. Beau 2002, ample, aux tanins fins avec des connotations de sous-bois et de mûre, fondu en bouche. Très beau rapport qualité-prix-typicité. Voir le Classement 2008

Millesimes